Probst, J.M. 1995. Observations de deux sternes nouvelles à La Réunion, la Sterne de Saunders Sterna saundersi et la Sterne huppée Sterna bergii. Bull. Phaethon, 2 : 75-76.

Publié le par Jean-Michel PROBST

Bulletin Phaethon, 1995, 2 : 75-76.

Observations de deux sternes nouvelles à La Réunion,
la Sterne de Saunders Sterna saundersi
et la Sterne huppée Sterna bergii


Jean-Michel Probst*

*Nature & Patrimoine
2 Allée Mangaron, Dos d’Ane, 97419 La Possession

Introduction

    Le guide d'identification qui fait référence à la Réunion (Barré & Barau, 1982) nous indique la présence d'une seule "sterne blanche" à La Réunion, la Sterne de Dougall signalée comme très occasionnelle. Peu d'observations sont collectées dans les Mascareignes (Staub, 1976). À La Réunion, Maurice et Rodrigues, des sternes blanches ont été observées mais pour la plupart, sont désignées comme non déterminées. Étant passionné par les oiseaux marins et ayant visité de nombreux sites de nidification de sternes en France et en Espagne, j'ai pu observer à maintes reprises, les principales espèces nicheuses européennes. Les sternes pierregarin, S. caugeck, S. hansel, S. de Dougall, S. naine et S. caspienne, ainsi que les trois guifettes, noire, moustac et leucoptère. À Maurice et Rodrigues, j'ai pu observer d'autres espèces tropicales : la Sterne fuligineuse, la S. saunders et les deux Noddis brun et à bec grêle (Probst, 1995). Ainsi, autour de l'île aux Serpents, on rencontre des nuages impressionnants de Sternes fuligineuses et des troupes importantes de Noddis bruns et de Noddis à bec grêle.

    À La Réunion, de septembre 1991 à juin 1994, habitant successivement à Grande Fontaine puis à Saint Paul, j'ai réalisé, à raison de 3 à 6 jours par semaine, des observations le long de la baie et autour de l'Étang de Saint Paul. Les observations ont été réalisées avec une longue-vue et, pratiquement tous les jours, avec ma paire de jumelles.

Observations de Sterne de Saunders

    Le 10 février 1992, en début de matinée et pendant 15 minutes, j'observe une petite sterne blanche qui survole le bras nord de l'étang de Saint Paul. Elle semble en vol de chasse car elle effectue de temps à autre des piqués à la surface de l'eau mais apparemment sans succès, finalement elle disparaît en direction de l'estuaire. La petitesse de cet individu, son bandeau et son bec noir, le plumage blanc grisé dessus, les épaules brun gris et la queue banche peu échancrée désigne une Sterne de Saunders immature. Le lendemain, à la même heure, 2 individus immatures étaient présents et effectuaient des vols entre le pont de la quatre voies et le bras du Moulin à eau :

-10/02/1992 : 1 individu immature en pêche à 200 mètres à l'Ouest du Moulin à eau observé entre 7hOO et 7hl5.
-11/02/1992 : De 6h40 à 7hO4, 2 individus immatures en vol au-dessus de l'étang de Saint Paul, entre le pont de la quatre voies et le Moulin à eau. Après 4 allées et venues, elles disparaissent en direction de la caverne des premiers Français.
-12/02/1992 : De 7hlO à 7hl4, même observation de 2 individus immatures en vol au-dessus de la partie d'eau libre la plus importante de l'étang, les 2 oiseaux disparaissent alors qu'ils se dirigent vers les bassins aquacoles du fond de l'étang. Cette petite espèce n'avait jamais été répertoriée à La Réunion. La Sterne de Saunders a également été observée à Maurice (Probst, 1995), à Madagascar (Langrand, 1990) et aux Seychelles (Penny, 1974).

Observations de Sterne huppée


    Le 10 mars 1993, une autre sterne, nettement plus grosse et à bec jaune, est posée sur la tonne située en face du Cimetière marin de Saint Paul. Sa taille est plus imposante que le Noddis brun dont un groupe de 20 individus étaient également présents sur ce même reposoir. Le grand bec jaune paille, le front blanc et le reste de la calotte noire en arrière du bec, le manteau gris clair et les rémiges primaires externes plus foncées désignent une Sterne huppée adulte en plumage non nuptial. Cette grande sterne ne paraît pas avoir été observée dans le reste de l'île. Notons que l'observation d'un adulte en avril est étonnante puisque cette sterne se reproduit à Madagascar d'avril à juillet (Langrand, 1990). Il s'agit peut-être d'individus sub adultes ou se reproduisant plus tard dans une île plus au Nord de La Réunion. La Sterne huppée niche également à Aldabra, aux Amirantes et aux Seychelles ( Penny, 1974).

-10/03/1993 : 1 individu adulte au milieu de 20 Noddis bruns sur la tonne de Saint Paul observé de 6h50 à son envol à 7h32.
-13/03/1993 : 3 individus (dont un immature) au milieu de 12 Noddis bruns. L’observation est interrompue à la suite d'un débarquement de pêcheurs à 7h 15.
-14/03/1993 : 2 individus adultes avec 46 Noddis bruns approchés à 5 mètres en Kayak de mer. L’envol des 2 oiseaux a lieu à 7h35 et à 7h41 (le premier en direction de Saint-Gilles, le 2ème plein Ouest, dans l'axe de la baie de Saint Paul).
-15/03/1993 : même observation de 2 individus entre 7hO0 et 7h20.
-19/04/1993 : 1 individu immature en compagnie de 59 Noddis bruns.
-22/04/1993 : 1 individu immature en vol en face du Cap de la Marianne et autour de la tonne mais sans se poser entre 7h20 et 7h 24.
-28/02/1994 : 1 individu immature sûrement le même que le 22 avril posé sur la tonne en compagnie de 5 Noddis bruns.
-08/03/1995 : 2 individus adultes et 1 petite sterne blanche indéterminée (pierregarin?) avec 18 Noddis bruns; envol des deux individus en direction de Saint Gilles après l'approche d'une barque de pêche à 7h23.
-10/04/1995 : 1 ind. adulte sur la tonne, au milieu de 17 Noddis bruns, s'envole à 7h42.

    Les observations de « sternes blanches » n'ont été que peu répertoriées auparavant. Ceci nous incite à relater d'autres observations d'espèces déjà observées dans les eaux réunionnaises : dans la Baie de Saint Paul, la Sterne de Dougall (2 individus le 16 janvier 1992) et la Sterne bridée (3 individus se suivent le 22 novembre 1991 et 8 individus le 25 novembre 1991) ; la Guifette moustac (3 individus le 18 avril 1992, au-dessus des bassins aquacoles de Savanah). Les observations de la Sterne de Saunders et de la Sterne huppée enrichissent l'avifaune locale de deux espèces migratrices tropicales non décrites jusqu'alors dans la bibliographie ornithologique de l'île de La Réunion. Les colonies de nidification les plus proches de notre île se trouvent à Madagascar.

Bibliographie

BARRE, N. et BARAU, A. 1982. Oiseaux de la Réunion. Imprimerie Arts graphiques modernes, St Denis, La Réunion, 1-196.

LANGRAND, O. 1990. Guide to the Birds of Madagascar. Yale University Press.

PENNY, M.J. 1974. The birds of Seychelles and the outlying islands. Collins Son, 1-160.

PROBST, J-M. 1995. Liste commentée des limicoles et des oiseaux marins migrateurs observés à l'île Maurice et plus particulièrement dans le lagon de Mahébourg. Bulletin Phaethon, 1 : 4-8.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article