Abhaya, K. & Probst, J.M. 1995. Plaidoyer pour l'Estuaire de Terre Rouge - Un lieu d'observation unique des limicoles et des oiseaux d'eau dans les Mascareignes (Ile Maurice ). Bull. Phaethon, 2 : 107

Publié le par Jean-Michel PROBST

Bulletin Phaethon, 1995, 2 : 107.

Plaidoyer pour l'Estuaire de Terre Rouge
Un lieu d'observation unique des limicoles
et des oiseaux d'eau
dans les Mascareignes
(Ile Maurice )


Késhava Abhaya & Jean-Michel Probst*

*Nature & Patrimoine,
2 Allée Mangaron, Dos d’Ane,
97419 La Possession

    Les oiseaux migrateurs et plus particulièrement les limicoles et les oiseaux d'eau doivent trouver sur leur zone de migration des lieux de repos et de nourriture non perturbés par les activités humaines. En tenant compte de l'éloignement plus ou moins important des couloirs de migration, on remarque que plus ces composantes sont respectées plus le nombre d'espèces et la quantité d’oiseaux migrateurs sont élevés.

    Le site concentrant le plus d'oiseaux migrateurs des trois îles des Mascareignes se trouve à l'embouchure du Ruisseau de Terre Rouge, à l'île Maurice. Ici, plusieurs centaines d'individus peuvent être observés en même temps. C'est aussi le site d'observation ou les espèces les plus rares des Mascareignes ont été répertoriées.

    Malheureusement, une décharge publique gagne peu à peu sur les rives de ce site exceptionnel. De plus, des projets d'extension du port de la ville de Port-Louis menacent gravement cet endroit si particulier qui recèle à la fois des zones de gravier servant de reposoir pour les oiseaux et des zones alimentaires variées. Ce milieu est caractérisé par la présence de flaques d'eau douce, de berges d'eau saumâtre ou de plage ouverte sur l'océan. Ce petit paradis à migrateurs concentre chaque année plusieurs centaines d'oiseaux et il joue un rôle attractif pour les espèces rares. Espérons que le projet de conservation du Ruisseau Terre Rouge soit accueilli favorablement par les décideurs et les aménageurs de l'île Maurice car il importe de sauvegarder, le mieux possible, cette zone de première importance pour les limicoles des îles Mascareignes et si possible de l’aménager en réserve naturelle avec des affûts spécialement conçus pour l'observation des oiseaux d’eau.

Liste préliminaire des espèces observées dans l'estuaire de Terre Rouge

Héron vert Butorides striatus Green-backed Heron,
Poule d'eau Gallinula chloropus Moorben,
Glaréole des Maldives Glareola maldivarum Oriental Pratincole,
Pluvier argenté Pluvialis squatarola Grey plover,
Grand gravelot Charadrius hiaticula Ringed Plover,
Pluvier du désert Charadrius mongolus Lesser sandplover,
Gravelot de Leschenault Charadrius leschnaultii Greater Sandplover,
Gravelot asiatique Charadrius asiaticus Caspian Plover,
Courlis corlieu Numenius phaeopus Whimbrel,
Courlis cendré Numenius arquata Common curlew,
Chevalier stagnatile Tringa stagnatilis Marsh Sandpiper,
Chevalier aboyeur Tringa nebularia Greenshank,
Bargette de Térek Xenus cinereus Terek Sandpiper,
Chevalier guignette Actitis hypoleucos Common Sanpiper,
Chevalier gris Heteroscellus brevipes Grey-Tattler,
Tournepierre Arenaria interpres Ruddy turnstone,
Sanderling Calidris alba Sanderling
Bécasseau tacheté Calidris melanotos Pectoral Sanpiper,
Bécasseau cocorli Calidris ferruginea Curlew Sandpiper,
Guifette leucoptère Chlidonias leucoptera White-winged-Black Tern,
Sterne pierregarin Sterna hirundo Common Tern,
Sterne naine Sterna saundersi Little Tern.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article