DESO, G. 2007. Mise en évidence d’un comportement nocturne chez Phelsuma inexpectata Mertens, 1966 (Sauria : Gekkonidae). Bull. Phaethon, 25 : 20.23.

Publié le par Jean-Michel PROBST

Bulletin Phaethon, 25 : 20-23.

Mise en évidence
d’un comportement nocturne
chez Phelsuma inexpectata Mertens, 1966
(Sauria : Gekkonidae)


Grégory DESO*

*Association Nature et Patrimoine 2 Allée Mangaron
Dos d’Ane, 97 419 La Possession, Ile de la Réunion
*119 rues du Feretra, appt. 101, 31400 Toulouse
deso.gregory@free.fr

Résumé : Cette note présente un comportement nocturne chez Phelsuma inexpectata dans une population anthropophile de la ville du Tampon.

Mots clés : Phelsuma inexpectata ; Activité nocturne ; île de la Réunion.

Summary: This paper presents a nocturnal activity of the Phelsuma inexpectata in population introduced of the Tampon town.

Key words : Phelsuma inexpectata ; Nocturnal activity ; Reunion island.

Introduction

    Le gecko vert de Manapany (Phelsuma inexpectata) appartient au genre Phelsuma. Il fait partie de la famille des Gekkonidae qui comporte 85 genres et plus de 1050 espèces dans le monde (Uetz 2006). Ce Phelsuma endémique de La Réunion est considéré comme une espèce aux moeurs essentiellement diurnes (Mertens, 1966, 1970 ; Vinson & Vinson, 1969 ; Bour & Moutou, 1982 ; Moutou, 1983 ; Bour et al., 1995 ; Probst, 1997 ; Girard, 1997 ; Probst & Turpin, 1997 ; Probst 1999a,b ; Deso, 2001 ; Deso, 2006 ; Harmon, 2005 ; Duguet, 2006 ; Harmon & Gibson, 2006). Cela étant, les travaux de Bour & al. (1995) émettent le soupçon de moeurs nocturnes chez P. inexpectata. Les suspicions de ces auteurs sont basées sur des activités nocturnes enregistrées chez d’autres espèces de Phelsuma anthropophiles. L’observation d’une activité nocturne chez le P. inexpectata est donc l’objet de la présente note.


Photo 1 : Gecko vert de Manapany Phelsuma inexpectata au pied d'un Vaccoa Pandanus utilis
Grande Anse : 25/01/2007 (© Jean-Michel Probst)

    La ville du Tampon qui est située à 600 mètres d’altitude abrite une petite population de geckos verts de Manapany P. inexpectata. Cette population a été introduite involontairement via l’activité humaine dans les années 1995 (Deso, 2001). Comme l’atteste nos observations le long des années 2000 à 2002, les geckos verts de Manapany semblent prospérer ici dans des milieux uniquement anthropiques (Deso & Probst, in prep).

Observation nocturne

    L’observation s’est déroulée en décembre 2001 dans la ville du Tampon, lors d’une visite de courtoisie au restaurant Table d’Hôte de Monsieur Jacky Malet. Il faut savoir que le restaurant comporte un jardin muni d’un grand nombre de plantes ornementales qui abritent P. inexpectata (Deso 2001).

    Après le coucher du soleil à 19h30, un mâle adulte de P. inexpectata a été aperçu autour d’une source lumineuse de la varangue du restaurant. L’individu était en chasse. Des captures de petits papillons nocturnes ont d’ailleurs été observées. Une autre espèce de Gekkonidae nocturne était également présente. Il s’agissait du Gehyra mutilata (Wiegmann, 1835) ou l’un des geckos anthropophiles introduits, le plus commun sur l’île de la Réunion. Sa taille était similaire à celle du P. inexpectata. Tous deux maintenaient une certaine distance entre eux.


Photo 2 : Le "Lézard blanc" Gehyra mutilata en déplacement nocturne
(© Jean Michel Probst)

    Des tentatives d’intimidations de Phelsuma inexpectata envers Gehyra mutilata ont été notées. Tout déplacement rapide de Gehyra mutilata (lors des captures de papillons) entraînait un assaut de P. inexpectata. Les attaques de ce dernier s’accompagnaient de petits cris suivis de frénétiques mouvements de tête latéraux. En comparaison, toute action précipitée de P. inexpectata, lors des captures de proies, engendrait un éloignement de G. mutilata. Relatons que les comportements agressifs observés chez P. inexpectata n’ont pas été suivis de morsures.

    Le repli de P. inexpectata s’est effectué à 22 h 05 dans la toiture de la varangue. Une nouvelle visite au restaurant a été faite le lendemain soir. Le même individu de P. inexpectata était présent sous la varangue autour de la source lumineuse. Le pic d’activité nocturne a été enregistré entre 19h00 et 21h30. Quelques temps après, de longs moments d’immobilités ont été constatés. En effet, au-delà des 21h30 la vigueur des recherches alimentaires du sujet a diminué. Toutefois, son retrait exact n’a été constaté qu’à 22h30.

Discussion et conclusion

Serions-nous en présence d’une activité nocturne intra-spécifique passée jusque-là inaperçue ? Ou bien s’agirait-il d’une activité s’étant uniquement développée dans les milieux anthropophiles ? L’origine des nouvelles moeurs, rapportées ici pour P. inexpectata, reste difficile à confirmer avec certitude. N’oublions pas que Phelsuma guentheri qui est nocturne (Vinson, 1970 ; Wheler & Fa, 1995) est une espèce fondatrice du groupe Phelsuma des Mascareignes (Austin et al., 2004).
   
    Il serait bon de mener des prospections de nuit à Manapany les bains. Les alentours des sources lumineuses artificielles pourraient effectivement être étudiés. Similairement, ces prospections devront être dirigées sur des substrats naturels habités par P. inexpectata, en zones non éclairées artificiellement. Notons qu’en milieu démuni d’une source lumineuse, mes recherches nocturnes concernant Lycodon aulicus au Tampon et dans l’anse de Manapany ne m’ont pas permis d’observer P. inexpectata. A présent, des investigations plus avisées, pourraient être menées.

Références bibliographiques

AUSTIN, J.J. ; ARNOLD, E.N. and JONES, C.G. 2004. Reconstructing an island radiation using ancient and recent DNA: the extinct and living day geckos (Phelsuma) of the Mascarene islands. Molecular
Phylogenetics and Evolution, 31 (1) : 109-122.

BOUR, R. et MOUTOU, F. 1982. Reptiles et amphibiens de l'île de La Réunion. Info Nature, 19 : 121-156.

BOUR, R ; PROBST, J.M. et S. RIBES 1995. Phelsuma inexpectata Mertens 1966, le lézard vert de Manapany les Bains (La Réunion) : Données chorologiques et écologiques (Reptilia, Gekkonidae). Dumerilia, 2 : 99-124.

DESO, G. 2001. Note sur le transport insolite de Geckos verts le cas du Phelsuma inexpectata. Bulletin Phaethon, 13 : 56.

DESO, G. 2006. Note sur un type de ponte particulier chez Phelsuma borbonica borbonica (Mertens, 1966) - (Reptilia : Sauriae : Gekkonidae) - Ile de La Réunion - Bulletin Phaethon. 23 : 29-36.

DESO, G & PROBST, J.M. (in prep). Contribution à la connaissance de deux geckos de l’île de La Réunion potentiellement pollinisateurs : Phelsuma inexpectata Mertens, 1966 et Phelsuma borbonica Mertens, 1966 (Sauria : Gekkonidae). 1-24.

DUGUET, R. 2006. Contribution à la connaissance du lézard vert de Manapany dans le but de préserver cette espèce des effets indirects de la démoustication. Rapport bureau d’étude Biotope, 1-8.

GIRARD, F. 1997. Présentation des espèces du genre Phelsuma vivant sur l’île de La Réunion. Bulletin de la Société herpétologique de France. 55-56.

HARMON, L.J. 2005. Competition and community structure in day Geckos (Phelsuma) in the Indian Ocean. Thesis Washington University Division of Biology and Biomedical Sci Program in Evolution, Ecology, and Population Biology, 1-190.

HARMON, L. J. & GIBSON, R. 2006. Multivariate phenotypic evolution among Island and Mainland
populations of the ornate day gecko, Phelsuma ornata. Evolution, 60 (12) : 238-248.

MERTENS, R. 1966. Die nichtmadagassischen Arten und Underarten der Geckonengattung Phelsuma. Senckenb : biol, 47 (2) : 85-110.

MERTENS, R. 1970. Neues uber einige Taxa der Geckonengattung Phelsuma Senckenb : biol, 51 (1 / 2): 1-13.

MOUTOU, F. 1983. Identification des reptiles réunionnais. Info Nature 20 : 53-62.

PROBST, J-M. 1997. Animaux de La Réunion - guide d’identification des oiseaux, mammifères, reptiles et amphibiens. édt. azalées, 1-168.

PROBST, J.-M. & TURPIN, A. 1997. Disparition d’une population de Gecko de Manapany dans le secteur littoral de Saint-Joseph. Bulletin Phaethon, 6 : 104.

PROBST, J-M. 1999a. Catalogue des vertébrés de la Réunion, amphibiens, reptiles, oiseaux et mammifères se reproduisant sur l’île. Rap. DIREN, 1-170.

PROBST, J-M. 1999b. Guide préliminaire des reptiles sédentaires de l’île de La Réunion et des îles éparses avec une liste des espèces migratrices et erratiques répertoriées depuis dix ans. Bulletin Phaethon, 10 : 60-94.

UETZ, PETER. 2006. Base de données des Reptiles D’cEmbl. Les Geckonidés. Mise à jour : Septembre 2006.

VINSON, J. et VINSON, J.M. 1969. The saurian fauna of the Mascarene Islands. Bull. Maurit. Inst., 6 (4) : 203-320.

VINSON, J.-M. 1975. Notes on the reptiles of Round Island. The Mauritius Institute Bulletin, 8 : 49-67.

WHELER, C. L., and FA, J. E. 1995. Enclosure Utilization and Activity of Round Island Geckos (Phelsuma guentheri). Zoo Biology, 14 : 361-369.

Publié dans natureetpatrimoine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article