PROBST, J.M. 1995. Découverte d'un bec appartenant au Solitaire de Bourbon. Bull. Phaethon, 1 : 44-45.

Publié le par Jean-Michel PROBST

Bulletin Phaethon, 1995, 1 : 44-45.

Découverte d'un bec appartenant
au Solitaire de Bourbon ?


Jean-Michel Probst*

*Nature & Patrimoine, 2 Allée Mangaron, Dos d'Ane, 97 419 LA POSSESSION


    Résumé : Le 20/8/94, au chantier de fouilles de l'Ermitage, un bec de Solitaire a été trouvé dans une couche ossifère principalement constituée d'os de Tortue et de quelques autres espèces endémiques disparues (Bour & Al., 1993). La note présentée ici, est destinée aux futurs prospecteurs afin d'attirer l'attention sur certains détails pratiques entourant la prospection et donne des indications sur la position du bec lors de sa découverte.

Chantier de fouille

    Le 20 août 1994, Roger Bour, Cécile et Roland Mourer-Chauviré, Sonia Ribes, Jean-Pierre Palencia et moi-même prospectons sur une zone de quelques mètres carrés. Dans un trou d'environ un mètre de profondeur, pataugeant dans 20 cm d'eau, nous creusons patiemment la terre avec un outil appelé "écarte coco" et avec les doigts nous dégageons une quantité insoupçonnable d'os de tortue entremêlés de blocs de corail fossiles. Cette opération se faisant généralement juste sous la surface de l'eau, il faut "sentir" du bout des doigts les différents éléments qui se présentent tour à tour à mesure de notre progression. Cette couche ossifère mesure environ 20 cm de haut. Elle est intercalée entre deux autres couches bien distinctes : en haut, par 70 cm de vase et de limon, entremêlé de racines profondes de joncs et en bas, par un lit de sable corallien où sont mêlés de nombreux restes de coquillages. Nous sortons tour à tour divers ossements de Tortue (Cylindraspis borbonica ), des maxillaires de chauves-souris (Pteropus sp. ) et quelques rares ossements d'oiseaux.

    Autour du trou, chacun s'affaire à différentes tâches, Roger Bour récolte et commente nos différentes trouvailles d'os de tortue, Cécile Mourer-Chauviré s'extasie à la moindre découverte d'os d'oiseaux. Pour ma part, tout en dégageant le matériel ostéologique, je rassemble les graines de différents arbres et les coquilles d'escargots sub fossiles marins et terrestres qui se trouvent également ici en grande quantité.

Découverte du bec et discussion

    Au bout de quelques heures, nous arrivons assez vite à déterminer s’il s’agit d’un morceau de tortue, de corail, de bois ou d'os d'oiseaux. Alors que je dégageais depuis un moment un "gisement" de fragments de carapace de tortue, j'ai senti une forme inhabituelle qui ne devait pas appartenir à une tortue. Il s'agissait d'une mandibule inférieure d'un bec d'oiseau légèrement recourbé au bout. Sur le moment j'ai pensé qu'il s'agissait soit d'un bec de Courlis corlieu, soit de l'Ibis endémique ou encore d'une espèce de râle encore non décrit.


Photo 1 : Silouette d'un Ibis sacré immature,Threskiornis aethiopicus 
l'ancètre plausible du Solitaire de Bourbon venu de Madagascar
(© Jean-Michel Probst - Madagascar)

    C'est le premier bec sorti de ce marécage. Sa base plus large et sa courbure plus légère indique qu'il s'agit d'une mendibule de Solitaire. De plus, il serait, d'après Cécile Mourer-Chauviré, le seul bec de Solitaire de Bourbon. Le bec est "coincé" entre deux morceaux de dossière (carapace de la tortue) et en épouse parfaitement la forme. Il a été trouvé à une profondeur de 125 cm, dans la limite inférieure de la couche ossifère, juste au-dessus du sable corallien.

Bibliographie

BOUR, R. ; MOURER-CHAUVIRE, C. & RIBES, S. 1993. Fouilles paléontologiques à l’Ermitage – Juillet-août 1993. Rap. Dactyl. 1p.

COWLES, G. 1994. A new genus, three new species and two new records of extinct Holocene birds from Reunion Island, Indian Ocean, Geobios, 27 (1) : 87-93.

MOURER-CHAUVIRE, C. & MOUTOU, F. 1987. Découverte d'une forme récemment éteinte d'Ibis endémique insulaire de l'île de La Réunion : Borbonibis latipes nov. gen., nov. sp. C. R. Acad. Sci. Paris, 2 (305) : 419~23.



 
Première représentation du Solitaire
après la découverte du bec
(© Jean-Michel Probst, 1994)





Photo 2 : Deux ibis sacrés adultes,Threskiornis aethiopicus 
  photographiés dans le Nord de Madagascar
(© Jean-Michel Probst )
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article