PROBST, J.M. 1999. L'Iguane vert Iguana iguana une nouvelle espèce de reptile naturalisé à La Réunion ? Bull. Phaethon, 10 : 110.

Publié le par Jean-Michel PROBST

Bulletin Phaethon, 1999, 10 : 110.

L’Iguane vert Iguana iguana
une nouvelle espèce de reptile naturalisé
à La Réunion ?

Jean-Michel Probst*

*Nature & Patrimoine, 2 Allée Mangaron, Dos d'Ane, 97 419 LA POSSESSION


    La première mention d’un Iguane en liberté à La Réunion semble être celle collectée en mars 1998 (Barbancey & Probst, 1998). À l’époque, un couple de touristes a été rencontré dans le Cirque de Cilaos. Leur observation d’un individu « sorti du lit de la rivière, courant sur les galets et disparaissant dans la végétation » et leurs yeux écarquillés semblaient suffisants pour admettre qu’ils avaient bien vu quelque chose d’étonnant. La couleur et la taille de l’animal nous avaient fait conclure, après une rapide enquête auprès des animaleries, a un Iguane vert probablement échappé de captivité.

    Le 18 décembre 1999, dans l’enclos du Grand Brûlé, le long de la RN2, un mâle Papangue vient d’être observé s’envolant avec un reste d’Iguane vert dans les serres. La proie observée, en partie masquée par les serres de l’oiseau, est vert foncé. Il ne s’agit pas des Genres Chamaeleo, et Calotes car la longueur de la queue et la grosseur de la patte arrière sont trop importantes. La couleur verte élimine le Genre Agama connu uniquement de l’Ouest de l’île (Guillermet, Couteyen & Probst, 1998). Une recherche des restes de ce spécimen où la Papangue a décollé reste veine.

    Il est plausible que toute la partie manquante de l’animal ait été entièrement consommée sur place. Si tel était le cas, l’Iguane vert serait donc quelque part dans l’enclos. Une rapide prospection sur le lieu d’envol du Papangue n’a pas permis de relever la présence d’autres individus ou même du moindre indice de présence.

    D’après Millefanti (1998), l’Iguane vert peut mesurer dans sa région tropicale d’origine (Amérique) jusqu’à 2,5 mètres de longueur et peser jusqu’à 8 kilogrammes. Son régime alimentaire est essentiellement végétarien. Il serait un grand consommateur de fruits tropicaux et particulièrement friand de feuilles et de fleurs d’Hibiscus. Ils apprécient le climat tropical caractérisé par une moyenne annuelle de 25° et une pluviométrie annuelle d’au moins 1500 et 2500. Ils ont été introduits en Floride et à Hawaii où ils sont maintenant naturalisés.

    Toute information sur la présence de cette espèce à La Réunion nous intéresse (contacter l’association). À l’intention des passionnés de reptiles ou de conservation, nous effectuerons prochainement une « battue » dans ce même site et une recherche le long de la route d’éventuels individus écrasés (cette sortie n’est pas conseillée aux enfants, les grands mâles sont réputés dangereux).

Bibliographie

BARBANCEY, S. & PROBST, J-M. 1998. Infos rapides. Un Iguane en liberté. Bull. Phaethon, 8 : 112.

GUILLERMET, C. ; COUTEYEN, S. & PROBST, J.M. 1998. Une nouvelle espèce de reptile naturalisé à La Réunion : L’Agame des colons Agama agama. (Linnaeus). Bull. Phaethon, vol. 8 : 67-69.

MILLEFANTI, M. 1998. L’Iguane, Iguane vert et les autres iguanes, Éditions de Vecchi, 1-95.

Commenter cet article