PROBST, J.M. 1997. Inventaire des reptiles indigènes de La Réunion, de Mayotte et des îles éparses (Océan Indien). Bull. Phaethon, 6 : 68-70.

Publié le par Jean-Michel PROBST

Bulletin Phaethon, 1997, 6 : 68-70

Inventaire des reptiles indigènes de La Réunion, de Mayotte et des îles éparses (Océan Indien)

Jean-Michel Probst *

*Nature & Patrimoine, 2 Allée Mangaron, Dos d'Ane, 97419 LA POSSESSION

Résumé

Mis à part les oiseaux, le reste des vertébrés des Dom-Tom, de Mayotte et des îles éparses demeure trop mal connu. Que dire du petit peuple de la classe des reptiles, cette note tente de décrire les principales espèces indigènes avec leur distribution respective. Certains sont considérés comme disparu et probablement éteints, d’autres comme les tortues marines sont, dans certains endroits, réellement menacées. La zone considérée abrite 20 reptiles indigènes dont 4 tortues marines, 2 caméléons, 5 scinques, 6 geckos et 3 couleuvres.

Présentation des espèces

CHELONIIDAE

Une autre espèce, la tortue olivâtre Lepidochelys olivacea olivacea aurait été répertoriée au nord de Madagascar mais son statut devrait être précisé dans l’avenir (Louette, Comm. Pers.).

Chelonia mydas
La tortue verte, représentée par la sous-espèce C. m. japonica est une tortue menacée qui a disparu de nombreux sites de ponte de l’Océan Indien. Elle se reproduit toutefois abondamment sur les îles éparses (Europa, Juan de Nova, Glorieuses et Tromelin), plus rarement à Mayotte et exceptionnellement à La Réunion.

Eretmochelys imbricata
La tortue tuilée ou à carapace imbriquée est un peu plus rare et menacée que l’espèce précédente. Elle est représentée par la sous-espèce E. i. squamata. Aujourd’hui, elle est considérée comme disparue à La Réunion et ne se reproduit plus que sur les îles éparses Juan de Nova, Europa et à Mayotte.

Caretta caretta
La tortue caouanne est rare et menacée. Elle est représentée par la sous-espèce C. c. gigas et ne semble pas se reproduire dans la zone (Sud de Madagascar ?) mais est bien présente autour des îles éparses et à Mayotte. Dans cette dernière île, elle est appelée par quelques plongeur « tortue grosse tête ».

DERMOCHELYIDAE

Dermochelys coriacea
Dans la zone considérée, la tortue luth est uniquement migratrice. Elle semble très rare et menacée. Quelques individus isolés seraient, de temps à autre, observés au sud de La Réunion. Ainsi, trois observations sont connues dans les eaux territoriales de notre île : -2 captures accidentelles par des pêcheurs (en 1992 et en 1994) -1 individu observé au large de la Pointe des Galets (en 1995)

CHAMAELEONIDAE

Chamaeleo polleni
Espèce de caméléon indigène présent à Mayotte, communément rencontré dans les forêts secondaires et les jardins de l’île. Suivant les auteurs, ce Caméléon serait soit C. cephalolepis soit C. polleni (c.f. Boulenger, 1887).

GERRHOSAURIDAE

Zonosaurus madagascariensis insulanus
Sous espèce de reptile proche des scincidae endémique des Glorieuses et de Cosmolédo (Seychelles), commune dans la cocoteraie au centre de l’île.

SCINCIDAE

Cryptoblepharus boutonii bitaeniatus
Sous espèce de petit scinque bleu, endémique d’Europa. C’est le scincidae le plus commun de l’île. Trois formes sont connues : - forme bleutée courante avec des bandes longitudinales foncé - forme bleutée avec un plus grand nombre de bandes longitudinales - forme bleue et brune sur un îlet du Grand lagon (Probst, 1996).

Cryptoblepharus boutonii gloriosus
Sous espèce de petit scinque bleu, endémique de l’Archipel des Glorieuses. Ce serait le Scincidae le plus commun des deux espèces présentes.

Cryptoblepharus boutonii mayottensis
Petite sous espèce de scinque, endémique de Mayotte (Blanc, 1971).

Mabuya comorensis infralineata
Sous espèce de scinque brune, de taille moyenne, endémique d’Europa.

Mabuya maculilabris comorensis
Sous espèce de scinque brune, de taille moyenne, endémique des quatre îles des Comores (Angel, 1942, Boettger, 1913).

Amphiglossus valhallae
Espèce de scinque, endémique des Glorieuses, proche d’A. ardouini peut-être éteint ?

GECKONIDAE

Lygodactylus verticillatus

Espèce indigène présente à Europa (Probst, 1997), assez commun dans la forêt à Euphorbia stenoclada et dans une moindre mesure, dans la ceinture littorale de Pemphis acidula.

Paroedura sanctijohannis
Gecko endémique de 3 îles des Comores (Mohéli, Anjouan et Mayotte) (Blanc, 1971).

Geckolepis maculata
Gecko à peau écailleuse, indigène à Mayotte. Il se rencontre également dans les trois autres îles de l’archipel des Comores et à Madagascar (Louette, 1987).

Phelsuma borbonica
Espèce endémique de La Réunion, séparé en deux sous-espèces, dont une P. b. mater n’est connue que de quelques stations au sud de l’île (Carte de répartition en cours).

Phelsuma inexpectata
Espèce endémique de La Réunion, présente uniquement dans une portion littorale entre Grande Anse et Saint-Joseph (Carte de répartition en cours).

Phelsuma nigristriata
Espèce endémique de Mayotte signalée comme vulnérable.

Phelsuma pasteuri
Espèce endémique de Mayotte signalée comme vulnérable.

Phelsuma robertmertensi
Espèce endémique de Mayotte peu répandue, uniquement dans quelques stations littorales.

COLUBRIDAE

Liophidium mayottensis
Cette espèce de couleuvre, endémique de Mayotte, est rare et menacée. On ne la rencontre que dans la forêt sèche autour des montagnes et dans le Sud - Réserve de Saziley (Probst, 1997).

Lycodryas sanctijohannis mayottensis
Cette sous espèce de couleuvre, endémique de Mayotte, aurait été observée à Mayotte au début du siècle (Boulenger, 1913). Aucune observation actuelle ne semble connue, elle est donc considérée comme disparue.

TYPHLOPIDAE
Typhlops comorensis
Espèce de serpent aveugle fouisseur présent dans les quatre îles des Comores (Blanc, 1971, 1972).

Bibliographie

BLANC, C.P. 1972. Les reptiles de Madagascar et des îles voisines. In R. Battistini et G. Richard-Vindard (eds.) Biogeography and Ecology of Madagascar, pp. 501-611. The Hague : W. Junk.

BRYGOO, E. 1986. Systématique des lézards Scincidae de la région malgache. XVIII. Les Cryptoblepharus . Bull. Mus. Nat. Hist. Nat., Paris, ser, 4, 8 : 643-690.

CHEKE, A. S. 1984. Lizards of the Seychelles in Biogeography and ecology of the Seychelles Islands. Ch. 19 : 331-360. Stoddart, D.R. (ed.) The Hague : W. Junk.

LE GALL, J.Y. ; LEBEAU, A. & KOPP, J. 1984. Monitoring green turtles at Tromelin and Europa (Indian Ocean) 1970-1984. Marine Turtles Newsletter, 29 : 2-5.

MATZ, G. & VANDERHAEGE, M. 1978. Guide du terrarium. Technique - Amphibiens – Reptiles. Delachaux & Niestlé, Neuchatel, 1-349.

PROBST, J-M. 1997. Compte-rendu d’un voyage ornithologique à Mayotte du 28/01 au 16/02/93 et observation sur quelques autres vertébrés Phaethon, 6 : 75-87.

REDDING. G. R. et GOODMAN, S. M. 1984. Reptile, bird and mammal remains, In : Wright, H. T. Early Seafarers to the Comoro Islands. Azania 19 : 51-54.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article