TURPIN, A. et PROBST, J.M. 1997. Essai d’une carte de répartition de trois geckos verts endémiques Phelsuma nigristriata, P. robertmertensi et P. v-nigra pasteuri à Mayotte. Bull. Phaethon, 5 : 14-16

Publié le par Jean-Michel PROBST

Bulletin Phaethon , 1997, 5 : 14-16.

Essai d’une carte de répartition de trois geckos verts endémiques Phelsuma nigristriata, P. robertmertensi et P. v-nigra pasteuri
à Mayotte


Agnès Turpin * & Jean-Michel Probst *
*Nature & Patrimoine, 2 Allée Mangaron, Dos d'Ane, 97419 LA POSSESSION

    Avec 5 taxons différents, le Genre Phelsuma est bien distribué à Mayotte. Dans l’état actuel de nos connaissances, il y aurait 3 taxons endémiques, tous décrits par Meier (1980 & 1984) et 2 espèces introduites, décrite par Boettger (1880 & 1881) (Tableau 1). Une révision du Genre, ainsi que des précisions, d’ordre taxonomique, seraient en préparation (Dany Meirte, Comm. pers.).

2 espèces endémiques 1 espèce indigène
2 espèces introduites
P. nigristriata
P.v-nigra pasteuri

P.laticauda
P.robertmertensi   P.dubia

Tableau 1 : Statut des 5 taxons de Phelsuma présent à Mayotte

Densité des populations

    Les geckos verts de Mayotte semblent distribués dans des zones souvent distinctes. Nous avons toutefois observé les 5 espèces dans le même quadrat de 1x1 km, dans l’Est de l’île, près du Dziani Caréhani (Probst & Néri, 1996). Nous présentons, ci-après, les cartes de répartition des deux espèces endémiques. L’île de Mayotte ayant été préalablement quadrillée avec un maillage au kilomètre. Un prochain article décrira l’ensemble des reptiles de l’île (Probst, en prép.).

Phelsuma laticauda (Boettger, 1880)
Pachydactylus laticauda BOETTGER, 1880.
Phelsuma laticauda – KLUGE, 1993.
Phelsuma laticauda - GLAW & VENCES, 1994 : 294.

    Il est de loin le plus commun. Il semble distribué essentiellement sur le littoral et dans les zones habitées. Il se distingue par le dessus de son corps vert, avec trois taches rouges dans le bas du dos, et des zones saupoudrées de jaune, au niveau de la nuque et parfois sur la queue.

Phelsuma dubia (Boettger, 1881)
Pachydactylus dubius BOETTGER, 1881.
Phelsuma dubia - BROADLEY & HOWELL, 1991 : 10.
Phelsuma dubia - KLUGE, 1993.
Phelsuma dubia - GLAW & VENCES, 1994 : 298.

    Il est un peu moins répandu mais souvent en association (par exemple dans le même cocotier), avec P. laticauda. Mis à part quelques observations ou ses couleurs resplendissaient, sa coloration est généralement terne, vert pâle et avec très peu de taches rouges.

Phelsuma robertmertensi (Meier, 1980)
Phelsuma robertmertensi - KLUGE, 1993.

    Il est relativement rare. Malgré plusieurs voyages dans l’île, nous ne l’avions pas répertorié avant que Dany Meirte (Comm. pers.) nous indique sa présence dans les mangroves. Il se reconnaît par le dessus de son corps vert traversé par une ligne rouge dans le bas du dos.

Phelsuma nigristriata (Meier, 1984)
Phelsuma nigristriata – KLUGE, 1993.

    Il est également rare et se rencontre dans les zones à Pandanus. De loin, et à cause de sa ligne latérale foncée, on pourrait le confondre avec le P. lineata.

P. v-nigra pasteuri (Meier, 1984)
Phelsuma v-nigra BOETTGER, 1913.
Phelsuma v-nigra – KLUGE, 1993.
Phelsuma v-nigra pasteuri MEIER, 1984.

    C’est le plus rare, il n’a pu être observée que trois fois (par AT) : à Petite terre, dans les Hauts de Mamoudzou et à Saziley. Il est de couleur vert pomme, avec des petites taches rouges sur le dos et une tache bleue sur la nuque.

Bibliographie

BOETTGER, O. 1881. Diagnoses reptilium et batrachiorum novorum ab ill. Dr. Christ. Rutenberg in insula Madagascar collectorum. Zoologischer Anzeiger, Leipzig, 4 : 46-48.

GLAW,F. & VENCES,M. 1994. A Fieldguide to the Amphibians and Reptiles of Madagascar. Vences & Glaw Verlag, Köln.

MEIER, H. 1980. Zur Taxonomie und Ökologie der Gattung Phelsuma auf den Komoren, mit Beschreibung einer neuen Art. Bonn. Zool. Beitr. 31 : 323-332.

MEIER, H. 1984. Zwei neue Formen der Gattung Phelsuma auf den Komoren (Sauria : Gekkonidae) Salamandra, 18 (1/2) : 32-38.

MEIER, H. 1986. Der Formenkreis von Phelsuma v-nigra (Boettger, 1913) (Sauria : Gekkonidae) auf den Komoren. Beschreibung von zwei neuen Unterarten : Salamandra, 22 (1) : 11-20.

PROBST, J-M. & NERI, F. 1996. Un site exceptionnel à préserver : Le Dziani Caréhani (Mayotte). Bull. Phaethon, 3 : 44-46.

PROBST, J-M. (en prép.) Inventaire des reptiles indigènes de La Réunion, de Mayotte et des îles éparses (Océan Indien). Bull. Phaethon, 6.

Commenter cet article